Scandicus Ensemble vocal à voix d\'hommes

Philippe Basiron : Missa de Franza, Une Messe pour le Roi Louis XI

L’ensemble scandicus remonte le temps et s’attaque à un monument inédit de la musique du XVe siècle. La Missa de Franza, que certains membres du groupe surnomment « la Miss France» tant cette œuvre est sublime. La polyphonie, écrite en l’honneur de Louis XI, se découvre à travers des sonorités abyssales inouïes telles que les aimait le berruyer Philippe Basiron. Ce maître des sons, aujourd’hui inconnu, était avec ses compères    Dufay,    Josquin  et Ockeghem une véritable « star » de la Renaissance.    Le    poète    Éloy d’Amerval cite Philippe Basiron parmi les dix-sept grands musiciens du quinzième siècle.

Le    compositeur    berrichon    est également nommé dans le célèbre motet Mater Floreat de Pierre Moulu. Enfin, Guillaume Crétin mentionne dans sa Déploration sur la mort de Johannes Ockeghem le      « très notable Baziron ».    Philippe    Basiron,    que    les intimes nommaient Philippon, était également organiste à la Sainte Chapelle de Bourges. L’orgue viendra parfaire, sous la forme d’un dialogue avec les voix, un voyage dans les volutes du contrepoint franco-flamand… Mais elle est où Miss France ?